> Décembre 2017

Les extensions géographiques sont-elles utiles au référencement local ?

Les résultats d’un récent concours tendent à prouver que selon l’extension choisie, vous serez mieux référencé lors de requêtes géolocalisées.

Comme chaque année, la Chambre de commerce et d’industrie d’Alsace en partenariat avec l’extension .alsace a organisé un concours de référencement naturel (SEO). Le principe ? Faire remonter en un temps imparti le mot-clé « argentoratum » à travers un site web dans les résultats de recherche de Google. Petite difficulté : les participants devaient d’abord utiliser une extension « .fr » avant de passer au « .alsace ».

Grâce à ce concours et à ses résultats, le spécialiste du SEO Olivier Andrieu a dressé un bilan exhaustif du rôle des extensions dans le référencement naturel. Voici les points qui devraient vous intéresser :

1 – Les extensions géographiques sont aussi performantes qu‘un .fr ou un .com 
Ce n’est pas une surprise pour les spécialistes, mais face à certaines idées reçues il est bon de le répéter : une extension géographique est aussi performante qu’un « .com » pour être visible dans le monde entier quels que soient le support, le moteur, la langue, etc. Même si vous utilisez un « .alsace » ou un « .paris », par exemple, vous aurez toujours autant de chance d’être visible à l’étranger.

2 – Une extension géographique n’influence pas le résultat dans sa région
Si elle n’handicape pas, une extension géographique n’apporte pas non plus de bonus lorsqu’un utilisateur fait une recherche dans la région concernée (par exemple un « .alsace » n’a plus de chance de ressortir si une requête est effectuée en Alsace). Les résultats sont les mêmes qu’on soit localisé à Paris, Marseille ou Strasbourg pour la même configuration de moteur, de langue, etc.

3 – L’extension géographique avantagerait pour une requête géolocalisée
C’est l’élément clé de l’analyse d’Olivier Andrieu : il existe en revanche une différence de résultat entre les requêtes « argentoratum » et « argentoratum alsace ». En effet, il y a plus de sites en « .alsace » qui apparaissent en première page de Google avec une recherche contenant le mot « alsace » que pour la requête « argentoratum » seule. Cela signifierait donc que si la recherche dans Google est géolocalisée par une requête, alors l’extension devient un vrai avantage !

Sur ce dernier point, le conditionnel est pour l’instant d’usage car on ne connait pas tous les indices pris en compte par Google dans son algorithme de référencement. Néanmoins l’entreprise américaine avait déclaré en 2015 pouvoir faire « des exceptions [sur les extensions géographiques] au fil du temps ». Si cela se confirme, ça signifierait que le « .fr » offre une meilleure performance pour une recherche comprenant le mot « France » que les autres extensions. Un vrai plus pour toutes les entreprises de notre pays !

Pour aller plus loin :

Découvrez nos formations en ligne