> MARS 2018

Le crowdfunding, la bonne idée pour financer son projet pro ?

Destiné au départ à financer les projets de particuliers ou d’associations, le crowdfunding séduit aussi les entrepreneurs. Mais est-ce une si bonne idée ?

Vous avez sans doute déjà été sollicité pour participer à la cagnotte d’un site de crowdfunding. KissKissBankBank, Leetchi, Ulule… Ces plateformes promettent à leurs utilisateurs de financer leur projet grâce aux contributions du grand public. En effet, chacun peut verser 5€, 10€, 20€ ou plus pour financer un projet de son choix, qu’il s’agisse d’un simple coup de cœur ou d’un coup de pouce pour aider une connaissance.

Rassembler le grand public

Ce qui fait la différence sur ces plateformes, c’est le nombre de participants. Inutile donc de chercher à obtenir des sommes importantes d’un seul coup. C’est l’accumulation de petites sommes qui vous permettra d’atteindre vos objectifs. Et en échange d’un don pour votre projet, vous pourrez offrir différents types de contreparties : une contrepartie en nature (cadeau, remerciement spécial…) ou sous forme de titres (actions ou obligations dans l’entreprise).

Le crowdfunding, dans le cadre d’un projet professionnel, relève de deux avantages majeurs : il peut vous permettre de remplacer ou compléter une levée de fonds lancée auprès d’investisseurs en mettant à contribution le grand public. C’est aussi l’occasion de faire connaître votre projet au plus grand nombre avant même son lancement officiel. Un bon coup de pub en somme !

Définir vos arguments et vos objectifs

Attention, comme vous vous adressez à une large audience qui n’est pas nécessairement spécialiste dans votre domaine, vous devrez adapter votre propos. Car pour séduire, il faut trouver de bons arguments ! Au final, il s’agit d’un exercice dans lequel vous avez tout à gagner pour apprendre à défendre votre projet.

Suivant les plateformes, si la somme que vous souhaitiez collecter au départ n’est pas atteinte au terme de la levée de fonds, vous ne toucherez rien. Elles estiment dans ce cas que votre projet ne pourra de toute façon pas être lancé sans la somme que vous envisagiez. Chaque participant récupère alors son petit investissement. A l’inverse, d’autres plateformes vous permettent de garder quand même le montant en prélevant un pourcentage dessus, estimant que vous compléterez le reste. A vous de choisir suivant vos moyens et vos objectifs.

Trouver le site de crowdfunding qui vous convient

Ces dernières années, de nombreuses plateformes se sont développées en France pour aider les professionnels à faire du crowdfunding. Parmi elles : Bulb in Town (pour les TPE de proximité), Finance Utile (pour les entreprises en développement), Hello Merci (pour les entreprises en création ou en développement) ou encore We do good (pour les projets d'entreprises responsables). Il en existe pour tous les types de projet ! Certaines régions ont même leur propre site de crowdfunding. Alors prenez le temps de consulter les critères et les conditions de chacune avant de vous lancer.

Recourir au financement participatif pour son projet pro est une bonne idée. Nous vous conseillons toutefois d’utiliser cette ressource en complément d’autres types de financements afin de ne pas être trop dépendant de la cagnotte finale.

Bonne chance pour votre réussite !