AccueilEspace TPE/PMEVotre identité numériqueStratégie web5 notions de base pour votre communication visuelle

1. La typographie des caractères pour exprimer votre identité

Une valeur sémantique particulière se cache derrière chaque type de police d’écriture. Autrement dit, la police que vous employez donne une signification plus profonde à votre message que ce qu’il n’y parait. Par exemple, des caractères fins évoqueront plus volontiers l’idée de raffinement que des caractères gras qui eux rappellent la robustesse. A vous de jouer en vous amusant à tester plusieurs typographies et voir les images qu’elles évoquent dans votre entourage ! On vous recommande toutefois de vous limiter à seulement deux types de police d’écriture dans vos visuels. Au-delà, vous risquer de rendre votre message illisible.

Continuer d'apprendre
Progresser grâce aux experts du .fr
Progresser grâce aux experts du .fr

Venez profiter de conseils d’experts partout en France et échanger avec d’autres entrepreneurs sur leurs retours d’expérience et les bonnes pratiques numériques

2. Et aussi avec les couleurs !

Comme les typographies, les couleurs cachent  une symbolique qu’il est avantageux de maitriser avant de se lancer à la création d’un visuel. Par exemple le bleu invite au calme, à l’évasion. Il rassure et c’est pourquoi il est souvent employé sur les affiches de campagne politique. A l’inverse, le orange ou le jaune sont des couleurs dynamiques avec une forte dimension positive. Vous pouvez faire varier les nuances et accorder les teintes en veillant là encore à ne pas procéder à trop de mélange au risque de porter à confusion.

3. Servez-vous de la règle des tiers

La règle des tiers est la plus importante des notions en photographie et en peinture. Il s’agit de diviser votre visuel en trois parties égales, que ce soit à la verticale ou à l’horizontale. Vous obtenez ainsi des lignes imaginaires qui s’appellent des lignes de force et leurs intersections, des points forts. En plaçant les éléments importants sur les lignes et les points forts (par exemple, votre logo ou votre slogan) vous dynamiserez votre image et mettrez en valeur ces éléments auprès des personnes qui verront votre visuel.

4. Pensez en termes de « chemin visuel »

Comme nous avons, pour la plupart, appris à lire de gauche à droite et de haut en bas, notre œil a tendance à se comporter de la même façon lorsqu’il se retrouve face à une image. Il a tendance à partir du quadrant supérieur gauche de l’image avant de balayer les points d’intersections évoqués ci-dessus suivant un mode de lecture en Z. Aussi, si dans votre visuel vous avez plusieurs éléments à placer, pensez au chemin de lecture pour savoir dans quel ordre vous souhaitez les faire intervenir.

5. Ne négligez pas les blancs

Les blancs ou « zones de repos » sont, dans une image, les espaces sans texte ou élément visuel. On les nomme ainsi car elles permettent à l’œil de se reposer, de voir plus clair et ainsi mieux recevoir les informations. Si une affiche est saturée de textes et d’images, elle fatigue rapidement et n’incite pas à la regarder et à la comprendre. Tandis qu’en espaçant vos éléments vous leur donnerez plus d’impact et de valeur.

Le site de Cojebox.