AccueilEspace 16-25 ansLes clés d’internetComment ça marche ?Moteurs de recherche, quelles alternatives à Google ?
CONTINUER D’APPRENDRE
Approfondir mes connaissances
Approfondir mes connaissances

Les sujets d’e-réputation, de cybersécurité ou encore de données personnelles vous tiennent à cœur, venez en échanger lors d’ateliers sur les bonnes pratiques du numérique

Moteur de recherche: Comment ça marche? 

Les recherches sont effectuées par des robots logiciels qu’on appelle les crawlers ou des spiders et qui parcourent la toile en permanence. Explorer l’intégralité des sites internet existants peut durer plusieurs semaines ou plusieurs mois, et comme le contenu change tout le temps il faut donc sans cesse recommencer. Les contenus trouvés sur le web sont ensuite indexés c’est à dire rangés et répertoriés comme les livres dans une bibliothèque. Les moteurs de recherche n’indexent en réalité qu’une petite partie du web et des millions de pages ne sont pas prises en compte, c’est ce que l’on appelle le web profond.

Lorsqu’un internaute interroge un moteur de recherche, il consulte en fait une base de données contenant toutes les pages indexées. Le moteur renvoie alors une liste de liens affichés dans l’ordre qu’il estime le plus pertinent. Chaque moteur à ses critères d’indexation. Ils sont liés à la popularité des sites, à la qualité des contenus, à la bonne utilisation des mots clés dans les pages, à la quantité et la régularité, à la taille et aux titres des images, aux liens entrants et sortants avec d’autres sites, aux liens internes au site, etc. Les critères sont variés et nombreux, différents d’un moteur à l’autre et changent régulièrement. L’algorithme d’un moteur de recherche évolue et oblige les propriétaires de sites internet à le suivre de près afin d’être bien référencé et visible dans les résultats de recherche des internautes. 

Le prix caché des moteurs courants

Ils ne s’en cachent pas, quand vous leur posez une question, les moteurs de recherche sur internet, comme Google, Yahoo ou Bing, vous suivent à la trace, c’est ce qu’on appelle le tracking. Ils collectent et stockent vos recherches ainsi que votre adresse IP ou votre système d’exploitation (grossièrement ce qui permet de faire tourner toutes les applications sur votre ordinateur). 

Comme n’importe quel site, ils enregistrent également des micro-fichiers, appelés cookies, pour enregistrer vos habitudes : sites visités, géolocalisation, sexe, âge, etc. Ces données personnelles sont utilisées ensuite à des fins marketing pour un meilleur ciblage publicitaire et tout simplement pour permettre auxdits moteurs de se rémunérer. Si on y ajoute les recoupements possibles, surtout dès lors que vous utilisez aussi leur solution « webmail » gratuite, leurs connaissances de vous est assez infinie et très appréciée des publicitaires : centres d’intérêt (cliquez ici pour juger), déplacements (quotidien, loisirs, congés… vous pouvez aussi cliquer ici), entourage proche (pro comme perso), produits et services achetés, etc. Alors comment protéger votre vie privée ou cesser de livrer votre vie en pâture sans contrepartie ?

Google est le n°1 des moteurs de recherche avec 91,98%* de part de marché, suivi par Bing (2,55%*) et Yahoo (1,66%*). Les autres solutions se partagent une toute petite part du gâteau (3,81%) avec pourtant des solutions qui valent le détour. Et certains moteurs de recherche on fait de la protection des données personnelles un véritable atout. Faisons le tour des acteurs à connaître…

Yahoo et Bing : les éternels challengers 

Yahoo, du groupe Verizon, et Bing, le moteur de Microsoft, proposent peu ou prou les mêmes fonctionnalités que Google et sont régis par les mêmes principes de tracking.

Ce trio de tête développe constamment l’intelligence artificielle de leurs moteurs pour vous offrir des résultats toujours plus complets et pertinents, comme répondre directement à une question ou s’adapter à la recherche vocale. Google est incontestablement passé maître en la matière avec ses convertisseur, traducteur, comparateur…. Bing et Yahoo capitalisent plutôt sur leurs portails d’information. 

Bref, c’est un marché en expansion constante et central sur internet, en rivalité avec les réseaux sociaux pour rester votre point d’entrée sur internet et donc votre aiguilleur. 

À savoir : tous ces acteurs proposent désormais des tableaux de bord de confidentialité. Bien qu’assez complexes à paramétrer (et accessibles une fois connecté), cela vous permet de maîtriser déjà un peu mieux la diffusion de vos données. 

www.google.fr

fr.yahoo.com

www.bing.com 

Qwant : le moteur français 

Le moteur de recherche Qwant a été lancé en France en 2013 avec la promesse de ne pas enregistrer les historiques de recherche des utilisateurs. Le moteur existe aussi en version enfants, par thématiques spécifiques comme la musique et sur smartphones et tablettes. Il est par ailleurs intégré au moteur de recherche Samsung pour ses smartphones et sur les ordinateurs des administrations françaises. 

www.qwant.com    

Ecosia: le moteur écolo

Devenez écolo en surfant sur internet : telle est la promesse d’Ecosia, un moteur de recherche qui lutte contre la déforestation. Les bénéfices générés par les recherches sur Ecosia sont utilisés pour planter des arbres. Ainsi, plus de 96 millions d’arbres ont été plantés depuis 2009. Une contrepartie utile, non ? 

www.ecosia.com    

Lilo: le moteur social

Ce moteur inventé par 2 ingénieurs français en 2015, respecte la vie privée en ne collectant pas les données et poursuit en prime un objectif social. Il permet de financer des projets sociaux et environnementaux grâce aux recherches des utilisateurs. L’internaute peut par ailleurs choisir le projet qu’il souhaite soutenir. À ce jour, Lilo a collecté près de 3 millions d’euros et aidé plus de 676 365 projets. 

www.lilo.org 

DuckDuckGo: l’alternative américaine 

Ce moteur de recherche américain mise tout sur la protection des données personnelles. « Nous ne conservons pas vos informations personnelles. Jamais », promet son slogan. Le moteur bloque pour cela les pisteurs cachés et chiffre les connexions partout sur internet. Son interface est agréable et claire, pour un usage facile au quotidien. Les rumeurs courent actuellement sur un éventuel rachat de DuckDuckGo par Apple.

www.duckduckgo.com 

Source : 
Internet live stats 
Search Engine market share worldwide mars 2020