AccueilEspace TPE/PMEVotre site internetSite vitrine, blogComment rendre votre site écoresponsable ?

Chaque fois que l’on envoie un mail ou consulte un site internet, on émet des gaz à effet de serre. Aujourd’hui, le numérique est responsable de 4% des émissions de GES, 47% provenant des équipements de consommation (ordinateurs, smartphones ou tablettes)*. Les sites internet contribuent largement à ce phénomène et la façon dont ils sont conçus joue un rôle majeur. Parce que les entreprises sont de plus en plus jugées sur ces critères, vous avez intérêt à opter pour un site écoresponsable.

Comment rendre votre site écoresponsable ?
Continuer d'apprendre
Profiter de 50 conseils essentiels
Profiter de 50 conseils essentiels

Consultez notre guide complet pour vous lancer sur internet, créer votre site internet, vous rendre visible des internautes et trouver vos premiers clients tout en ajustant vos actions à la performance !

Optez pour la sobriété

Plus votre site internet est sobre, plus vous réduisez le temps de chargement des pages. L’objectif est de parvenir à un design simple, minimaliste à la lisibilité accrue. En donnant toutes les informations importantes au premier coup d’œil, vous éviterez de surcroît le besoin pour l’internaute d’imprimer les pages.  

Préférez aussi les polices de caractère standard les plus courantes, l’internaute n’aura pas à les télécharger. 

Limitez le nombre de requêtes

Chaque fois qu’un internaute visite une page web, son navigateur appelle le serveur web pour lui demander d’envoyer les fichiers associés au texte, aux images et aux vidéos. Précisons qu’une telle demande (appelée « requête HTTP ») est nécessaire pour chaque fichier. D’où l’intérêt de limiter le nombre de fichiers en optant une fois pour toutes pour la… sobriété.

Pour chaque page de votre site, demandez-vous si les éléments en place sont bien nécessaires. Ne pouvez-vous pas les simplifier ? N’avez-vous pas intérêt à changer la galerie d’images pour une seule image à fort impact ? Cette vidéo apporte-t-elle quelque chose à vos internautes ? etc. 

L’expérience utilisateur est améliorée et vous gagnez en écoresponsabilité.

Optimisez les images de votre site

Les images ont un impact considérable sur le bilan carbone de votre site. Elles sont lourdes à stocker et à transférer lors du chargement des pages web. Il est donc primordial de les compresser pour qu’elles aient une petite taille. Cette opération permet de réduire le poids de l’image de 50% et n’altère pas sa qualité visuelle. 

Réduisez les envois d’e-mails

Est-il véritablement utile de procéder à d’interminables échanges d’e-mails, pour remercier votre client de son inscription à votre site, de sa commande, de son paiement et l’informer des différentes étapes de livraison ? 

Contentez-vous de l’essentiel. Un mail de bienvenue et un mail récapitulatif de la commande feront probablement l’affaire, surtout s’ils précisent la démarche de sobriété associée.

Choisissez un hébergeur eco-friendly

Les data centers sont à la source d’un quart des émissions de gaz à effet de serre*. Vous pouvez donc contribuer à limiter cette pollution numérique en optant pour un hébergeur éco-responsable. Certains font fonctionner leurs bureaux et serveurs exclusivement grâce à l’énergie solaire ou l’hydraulique ou investissent directement dans des parcs d’éoliennes. On peut citer notamment Infomaniak, dont les data centers sont alimentés à 100% en énergie renouvelable, Ikoula, mais aussi EX2

Faites du « green code » 

La question peut paraître obscure pour les néophytes, mais elle est cruciale. L’exécution du code est ce qui permet de charger les pages de votre site. Plus celui-ci est compliqué, plus il augmente la consommation de l’ordinateur ou du smartphone. 

Un « mauvais » code est constitué de lignes inutiles qui requièrent beaucoup de calculs au processeur. A contrario, un « green code » est simplifié à l’extrême. Vous avez intérêt à faire le point auprès de vos prestataires. D’autant plus qu’un code compliqué va avoir tendance à faire « ramer » l’ordinateur des visiteurs et peut les détourner de votre site…

Les leviers à actionner sont nombreux. Frédéric Bordage, expert du numérique responsable, a recensé pas moins de 115 bonnes pratiques pour doper son site et réduire son empreinte écologique dans un livre sur l’écoconception web, aux éditions Eyrolles. 

Pensez à la compensation carbone

Il existe une manière simple de compléter l’éco-responsabilité de votre site après avoir suivi les conseils ci-dessus : compenser les émissions de carbone par des dons en faveur d’associations de lutte contre le réchauffement climatique ou qui mobilisent des fonds pour planter des arbres. Cela va améliorer le bilan carbone global de votre site et contribuer à la maîtrise de la pollution numérique. Un enjeu majeur, de plus en plus pris en compte par vos clients. 

Evaluez votre site

Vous voulez connaître l’éco responsabilité de votre site ? Vous trouverez sur le web des calculateurs gratuits d’empreinte carbone des sites internet, comme : 

Ecoindex : il délivre un score de performance environnementale à votre site et le situe par rapport à la médiane ;

Ecometer : soutenu par l’Ademe, il analyse l’impact environnemental de votre site en se basant sur les 115 bonnes pratiques de référence de l’éco-conception et vous fournit des conseils concrets.

Web carbone calculator : il permet de calculer l’empreinte carbone de votre site et de vous comparer avec d’autres sites ;

PageSpeed Insights : cet outil Google vous indique le poids de vos pages et vous propose des moyens de le diminuer pour optimiser leur vitesse de chargement sur tous les appareils ;

* Source : La face cachée du numérique, Ademe – novembre 2019