AccueilEspace TPE/PMEVotre site internetRéférencementBien rédiger vos fiches produits pour les moteurs de recherche

Construire la bonne structure de fiche produit

Comme souvent en termes de SEO, on commence par soigner fond et forme. Les pages présentant vos produits ou services doivent être optimisées pour remonter dans les premières pages des moteurs de recherche. Elles doivent aussi permettre une navigation simplifiée, que ce soit sur ordinateur, tablette ou smartphone. En effet, aujourd’hui près d’un Français sur deux effectue ses achats en ligne via mobile*. La mauvaise lisibilité de vos contenus sur mobile est donc un point que les moteurs de recherche sanctionnent. 

Continuer d'apprendre
Être alerté des nouveautés
Être alerté des nouveautés

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir nos derniers contenus et l’agenda des prochains événements à ne pas manquer

Pour bien référencer vos produits, il vous faut donc respecter une structure précise basée sur 7 éléments clés : 

– Le titre

C’est ce que l’internaute verra en premier, vous devez en 70 caractères (espaces compris) lui donner les bonnes informations. Il faut un titre unique par fiche avec le nom du produit et de la marque, en précisant aussi de quel produit on parle. Pour un smartphone par exemple, le nom du modèle et le fabricant ne suffisent pas, il faut bien désigner le produit en précisant que c’est un smartphone. Le titre est un élément clé analysé par les moteurs de recherche.

– L’URL

Il est nécessaire d’avoir une adresse sécurisée (HTTPS) unique par produit. Vous pouvez simplifier les URL générés automatiquement par votre CMS afin qu’ils soient plus lisibles par les robots et qu’ils contiennent vos mots clés. Il ne faut pas simplifier l’URL d’une page déjà en ligne à moins de créer une redirection. En effet si d’autres sites renvoient sur le lien initial, les internautes tomberont sur une erreur type 404 « la page que vous recherchez n’existe plus ». 

– La meta description

C’est le texte qui apparaît dans les résultats de recherche sous le nom du produit. Elle doit être unique pour chaque fiche, faire entre 140 à 160 caractères et intégrer les mots clés du produit. Soignez-la car c’est une véritable invitation à cliquer pour attirer les internautes sur votre site.

– La description

Vous devez donner un maximum d’informations sur le produit afin de rassurer l’utilisateur à l’aide d’un texte précis et exhaustif. Le texte ne doit être ni trop long, ni trop court et doit compter entre 300 et 500 mots, avec les bons mots clés naturellement, complémentaires à ceux déjà utilisés dans le titre et la meta description. Voici 4 outils français pour réussir à le faire vous-même. La description doit répondre à toutes les questions que peuvent se poser les internautes avant d’acheter. Vous devez fournir les caractéristiques et bénéfices du produit et l’expliquer en variant le vocabulaire autour de ses usages. Enfin, comme d’habitude, évitez de copier/coller des contenus. Les moteurs de recherche n’aiment pas le contenu dupliqué, ce qui arrive souvent quand les sites d’e-commerce reprennent simplement la description donnée par les fabricants.

– Les liens

Essayez, dès que possible, de travailler le maillage interne en liant les pages entre elles et quand c’est pertinent, le maillage externe, en évitant les concurrents bien sûr. Vous pouvez ajouter des idées de produits similaires ou plus chers en fin de fiche dans une section dédiée (c’est ce qu’on appelle « up-selling ») ou des produits complémentaires (cross-selling). Et, n’oubliez pas les boutons de partage sur les réseaux sociaux. Ils participent à la diffusion et donc à la popularité de vos pages, un point que les moteurs de recherche récompensent !

– Les visuels

Une bonne fiche produit doit contenir de beaux visuels qui rassurent le client et attirent les moteurs de recherche. Les images sont primordiales, il faut donc avoir des photos de qualité qui permettent de voir le produit sous différents angles. Attention à ne pas ralentir le chargement de la fiche produit par des images trop lourdes. Baissez si besoin leur résolution à 75 dpi avant de la télécharger dans votre solution de gestion de site web (CMS), tout en conservant une bonne définition. Les images servent aussi au référencement, il faut donc renommer les fichiers images avec le titre du produit (avant de les télécharger sur votre site) et renseigner le champ balise Alt dans le CMS. Vous pouvez aussi ajouter des vidéos afin de voir le produit en action, un plus très apprécié par les internautes comme les moteurs de recherche !

– Les avis clients

Des avis clients sérieux et visibles sont un facteur important de conversion. Ils rassurent et encouragent l’internaute à passer à l’achat. C’est donc un service que les moteurs proposent systématiquement. Qwant et Ecosia référencent ainsi les avis des Pages Jaunes tandis que Google intègre ceux de sa propre plateforme.

Et les recherches vocales ?

Le commerce conversationnel est une tendance à intégrer dès maintenant dans sa stratégie de vente en ligne. Dix ans après le lancement de Siri, le voice commerce est en plein essor aux États-Unis avec un chiffre d’affaires qui pourrait atteindre 40 milliards de dollars en 2022 (source cabinet OC&C Strategy Consultant). En France, c’est aujourd’hui le 4e canal de vente. Si seulement 11% des Français sont équipés d’assistants vocaux, 57 % d’entre eux se disent prêts à les utiliser pour faire leurs courses (Etude Havas/Paris Retail Week 2019) et 17% d’entre eux ont déjà effectué un achat par ce biais (Source CSA, 2019). 

Pour que Siri, Google et Alexa deviennent une nouvelle force de vente, vos fiches produits doivent parler un langage que leurs intelligences artificielles comprennent et que leurs utilisateurs emploient, à savoir celui des questions / réponses. Vous pouvez donc intégrer une FAQ autour de la sémantique de votre produit. De manière générale, vous avez tout intérêt à apporter dans vos fiches produits un maximum de réponses claires aux questions que peuvent se poser les utilisateurs.

* source : OpinionWay / Proximis, 2021