AccueilEspace TPE/PMEVotre identité numériqueNom de domaineComment intégrer des caractères spéciaux dans son nom de domaine ?
  • Les noms de domaine internationalisés (IDN), c’est quoi ?
  • Les caractères spéciaux ont-ils une influence sur le référencement ?
  • Comment choisir un nom de domaine internationalisé (IDN) ?
  • Comment déposer un nom de domaine internationalisé (IDN) ?

  • Qu’est-ce qu’un « caractère spécial » ?

    Un caractère spécial désigne tout caractère qui n’appartient pas à l’ensemble standard de l’alphabet latin utilisé en anglais, comme les lettres accentuées (é, ô), les caractères non latins (如, Я), les symboles (%, #), ainsi que les signes de ponctuation inhabituels. Certains de ces caractères sont essentiels pour écrire dans de nombreuses langues du monde, et reflètent leur diversité orthographique et phonétique.

    On parle plus précisément de « caractère diacritique » pour les accents et trémas.


    Les noms de domaine internationalisés (IDN), c’est quoi ?

    Les noms de domaine internationalisés (IDN) ont été une avancée significative pour l’accessibilité d’internet à un large éventail d’utilisateurs à travers le monde.

    Initialement, les noms de domaine étaient en effet limités à un système de codage fondé sur l’alphabet latin qui autorisait les tirets, mais pas les caractères spéciaux. Les IDN ont été introduits, pour la première fois en 2003, afin de surmonter ces obstacles linguistiques et culturels. Une innovation mise en place par l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), soit l’organisme responsable de la gestion des noms de domaine à l’échelle mondiale.

    Le fonctionnement des IDN repose sur un mécanisme de conversion appelé « Punycode ». Ce système convertit les caractères spéciaux d’un nom de domaine avec accent en une série de lettres et de chiffres reconnus par le système DNS (Domain Name System), tout en restant lisible dans la langue d’origine. Ainsi, le nom de domaine « réussir-en.fr », contenant un caractère accentué, est converti en «  xn—russir-en-b4a.fr ». C’est cette transformation qui assure la compatibilité de cet IDN avec l’infrastructure internet.

    Toutefois, il est important de noter que, contrairement au .fr, toutes les extensions n’acceptent pas les IDN.


    Pourquoi opter pour une extension en .fr ?


    Les noms de domaine accentués

    Il est possible d’intégrer des caractères accentués, tels que é, ÿ, ç, à un nom de domaine. Ces caractères sont largement utilisés dans la langue française et comprennent notamment les accents aigus (é), graves (à, è, ù), circonflexes (â, ê, î, ô, û), trémas (ë, ï, ü, ÿ) et la cédille (ç). Ces ajouts permettent de respecter l’orthographe exacte de mots français et d’offrir une présence en ligne qui reflète fidèlement la culture et la langue françaises.

    Toutefois, l’utilisation de ces caractères accentués dans les noms de domaine peut entraîner des complications techniques, notamment avec des logiciels anciens ou non mis à jour. Ces programmes peuvent parfois ne pas reconnaître ou mal interpréter ces caractères spéciaux, donnant lieu à des erreurs de connexion ou à des chaînes de caractères corrompus, connues sous le nom japonais « mojibake ». Par exemple, si le nom de domaine « réussir-en.fr » est transformé en « xn—russir-en-b4a.fr » dans votre barre de recherche, c’est que le logiciel que vous utilisez ne gère pas correctement les noms de domaine internationalisés (IDN).

    Pour contourner les problèmes d’accessibilité et garantir aux utilisateurs un accès à votre site web, une solution pratique consiste à enregistrer les deux variantes du nom de domaine : une avec les caractères accentués, une autre sans. Il vous suffit ensuite de rediriger l’un vers l’autre selon celui que vous souhaitez privilégier.

    Les caractères spéciaux ont-ils une influence sur le référencement ?

    Les noms de domaine IDN peuvent influencer positivement le SEO, en améliorant la pertinence et la visibilité d’un site web dans des contextes linguistiques et géographiques précis. Par exemple, un nom de domaine doté de caractères spécifiques à une langue comme « münchner-in-frankreich.fr » peut être plus facilement reconnu et mémorisé par les Munichois en France.

    De plus, utiliser des termes spécifiques à une langue dans le nom de domaine peut aussi améliorer la pertinence du site pour des requêtes spécifiques dans cette langue, ce qui est un atout majeur pour le SEO local.

    Les IDN sont bien pris en compte par les moteurs de recherche et autres applications internet. Même si la syntaxe du nom de domaine contient des caractères spéciaux, ce dernier reste accessible et indexable.

    Cependant, les algorithmes des moteurs de recherche et des applications sont complexes et en constante évolution. Le classement des résultats peut varier et dépend de nombreux facteurs de référencement. Un choix de mots-clés pertinents, du contenu de qualité, des liens hypertextes, et une bonne expérience utilisateur restent les piliers fondamentaux d’une bonne stratégie de référencement globale.


    Quel nom de domaine choisir pour optimiser son référencement ?


    Comment choisir un nom de domaine internationalisé (IDN) ?

    Le choix d’un nom de domaine internationalisé (IDN) nécessite de prendre en compte deux éléments clés :

    • Vérifiez la disponibilité et la conformité : assurez-vous que le nom de domaine IDN choisi est disponible et qu’il respecte bien les règles de l’extension choisie.
    • Adoptez une stratégie de portefeuille de noms de domaine : pensez à enregistrer votre nom de domaine avec et sans caractères spéciaux pour couvrir toutes les saisies potentielles des utilisateurs et ainsi protéger votre trafic et votre marque en ligne. Mettez ensuite en place des redirections vers le nom de domaine principal pour garantir une expérience utilisateur qualitative. Pour aller plus loin, découvrez comment mettre en place une stratégie de gestion de portefeuille de noms de domaine.

    Comment déposer un nom de domaine internationalisé (IDN) ?

    L’enregistrement d’un nom de domaine internationalisé (IDN) suit un processus similaire à celui des noms de domaine traditionnels, avec quelques spécificités à prendre en compte. 

    Vous devez choisir une extension qui supporte les IDN. Renseignez-vous sur les règles spécifiques de l’extension choisie auprès de son registre (l’Afnic pour le .fr) ou d’un bureau d’enregistrement accrédité. Par exemple, le .fr permet le dépôt d’un nom de domaine internationalisé.

    Lors de l’enregistrement, le nom de domaine avec caractères spéciaux choisi sera converti en Punycode, pour permettre aux serveurs DNS de le comprendre et le traiter. Ce processus est géré automatiquement par le bureau d’enregistrement. Après cette conversion, le processus d’enregistrement se poursuit comme pour un nom de domaine traditionnel : complétez les informations requises, effectuez le paiement, et configurez les paramètres DNS (définition des serveurs de noms, gestion des redirections).

    Pensez à surveiller régulièrement votre nom de domaine IDN et à vous assurer de son renouvellement à temps.

    Article rédigé par les experts du .fr

    S’inscrire
    à la newsletter