AccueilEspace TPE/PMEVotre identité numériqueNom de domaineLe choix décisif du nom de votre site internet

L’adresse internet est composée d’un préfixe (www, pour « world wide web »), d’un nom de domaine et d’une extension (.fr, .com, etc.).

Le choix décisif du nom de votre site internet
Passer à l'action
Passer au numérique
Passer au numérique

Création de site internet, e-mail professionnel… Découvrez les offres recommandées par les experts du .fr répondant à l’ensemble des critères requis pour une présence en ligne indépendante et maîtrisée

Cas numéro 1 : vous avez déjà une marque et vous souhaitez l’utiliser comme nom de domaine

Le fait de déposer votre marque auprès de l’INPI ne vous assure en aucun cas que ce nom vous sera réservé sur le web. Il s’agit de deux enregistrements totalement indépendants. Pensez donc à enregistrer votre nom de domaine dès le début de votre projet. Vous pouvez vérifier au préalable ici que votre nom est disponible.

Si ce nom est déjà pris et que son enregistrement est antérieur au dépôt de votre marque, vos possibilités de recours sont quasiment nulles. En général, c’est la règle du “1er arrivé, 1er servi” qui s’applique.

Nous vous invitons à consulter nos conseils si un nom de domaine utilise votre marque.

Cas numéro 2 : vous créez un nom de domaine ex nihilo

Commencez par coucher sur le papier un ensemble de termes qui décrivent le mieux votre activité, puis associez-les pour voir si cela fonctionne.

Le principe est qu’en un clin d’œil, l’internaute puisse identifier quel est votre terrain d’action. Par exemple : moncv.fr, reparationvelo.fr, coiffeur-nantes.fr, medicanimal.fr, desgateauxetdupain.fr, etc.

Les 8 principes à respecter

Le nom de domaine doit être :

  • Court 

Plus il est court, mieux c’est. Petit bémol néanmoins, les noms en trois ou cinq lettres sont souvent déjà pris.

  • Percutant

Se mettre dans la peau de votre client et de son besoin peut parfois être payant. Exemple « deuxfoismoinscher », « nounouparis », etc.

Associez un mot-clé à votre nom, tant que celui-ci n’est pas encore notoire, est une bonne idée et vous fera gagner en référencement sur les moteurs de recherche.

  • Facile à prononcer, mémoriser et taper

Le mieux est de tester le nom de domaine auprès de vos proches. Enoncez le nom, et vérifiez qu’ils l’écrivent de la même façon que vous.

Évitez par exemple les sons qui peuvent s’écrire différemment : « ver », « verre » ou « vert ».

  • Unique

S’inspirer d’un site très populaire, par exemple en transformant son orthographe (« faicebouk » ou « touiteur ») ou en le mettant au pluriel est une très mauvaise idée. La mémorisation de votre site sera au final complexifiée.

  • Avec des tirets ou accents

Ces derniers rendent les noms de domaine plus lisibles à l’écrit et donc plus facilement mémorisables. Attention toutefois à la multiplication des tirets qui n’est pas conseillée.

  • Cohérent avec l’image que vous souhaitez véhiculer
  • Doté d’une connotation positive
  • Sécurisé

Pour éviter que des cybersquatters détournent le trafic dirigé vers votre site, vous avez intérêt à le protéger en enregistrant votre nom de domaine sous plusieurs variantes (orthographes, extensions…).

N’oubliez pas de rediriger l’ensemble de vos noms de domaine vers votre site web.

Quelle extension choisir ?

A minima, déposez le nom de domaine dans l’extension nationale du pays que vous visez (.fr pour la France).

Si vous prévoyez de vous développer dans d’autres pays, vous avez intérêt à l’anticiper dès le départ en achetant leurs extensions.

A noter, le .fr peut être un atout dans votre développement à l’international dans la mesure où il permet de véhiculer la notion de savoir-faire à la française.

Découvrez les avantages d’un nom de domaine en .fr, y compris dans la personnalisation de votre adresse email.