%}

Comment construire son business plan ?

Rédiger un business plan est indispensable lorsqu’on souhaite lever des fonds ou obtenir un prêt pour son entreprise. Ce document sert à expliquer son projet, ses objectifs et à poser les arguments quant à leur faisabilité. Il est aujourd’hui possible de vous faire accompagner dans toutes les étapes de sa conception.

Les éléments indispensables du business plan
La rédaction d’un business plan intervient à la fin de l’étude du projet d’entreprise. C’est-à-dire, une fois que le maximum d’informations – sur sa cible et ses concurrents – est accumulé et que les orientations stratégiques sont bien définies. Il regroupe toutes ces informations de façon claire et hiérarchisée. On y retrouve d’abord un constat : celui d’un manque sur le marché visé auquel votre projet apporte une solution concrète. En ce sens, votre étude de marché doit mettre en valeur les atouts dont vous disposez par rapport à vos concurrents pour fidéliser une clientèle. Les collaborateurs du projet peuvent ensuite être présentés. L’occasion de mettre en avant les compétences et l’expérience de chacun. Gardez en tête que plus votre équipe affiche un CV impressionnant, plus les investisseurs seront convaincus de votre capacité à mener à bien votre projet ! Enfin, le prévisionnel financier placé à la fin du business plan donne une estimation des chiffres d’affaire attendus lors de vos premières années d’activités. Là encore, c’est un argument de séduction pour les investisseurs.

Un support utile pour les créateurs d’entreprise
Un business plan n’est pas seulement utile pour démarcher de potentiels partenaires. Il tient aussi lieu de fil rouge au début d’une activité entrepreneuriale. Il rappelle à tout instant les objectifs que vous vous êtes fixés et le chemin que vous avez dessiné pour y parvenir. Ainsi, il vous évite de vous disperser en vous laissant trop griser par votre nouvelle aventure !

Les principales erreurs à éviter
La principale erreur des porteurs de projet tient dans le déséquilibre entre la présentation des chiffres et leur explication. Le fameux « 80% d’Excel et 20% de Word ». Il faut vous rappeler que chaque chiffre de votre business plan doit être justifié avec un argumentaire précis sous risque de paraître purement fantaisiste. Seconde erreur la plus répandue : négliger le lecteur. Il est normal d’être passionné par son projet. Mais ce qui semble évident ou logique ne l’est pas toujours pour tout le monde. Pour éviter ces erreurs de jugement, demandez à une personne tierce que vous ne connaissez pas de lire votre business plan. Ses retours vous permettront de prendre un peu de recul et de constater les approximations que vous n’auriez pas pu voir seul.

Pour aller plus loin :

Découvrez nos formations en ligne