Stratégie de communication : Les outils numériques à privilégier

Que ce soit par manque de budget, par crainte d’un retour sur investissement trop faible ou par simple méconnaissance des moyens existants, les TPE et PME délaissent trop souvent leur stratégie de communication, pourtant essentielle au développement de leur activité.

Etape 1 : Etablir un budget réaliste
Aujourd’hui, de nombreux outils existent sur Internet pour se faire connaître et ont l’avantage d’être à la portée de tous. En premier lieu, il convient de définir un budget uniquement dédié à la communication de l’entreprise. Cette première action orientera le choix entre les différents canaux de communication existants.

Etape 2 : Choisir les médias appropriés
La communication média regroupe la presse, la radio, l’affichage, le cinéma et la télévision. Le coût de ces derniers, lorsqu’ils sont diffusés au niveau national, étant assez élevé,  ils restent peu utilisés par les petites structures. Celles-ci préfèrent s’orienter vers des canaux plus accessibles et reflétant davantage la proximité comme la presse régionale ou les radios locales. Ces médias sont réputés pour offrir aux entreprises des retombées très intéressantes. Autre solution pour communiquer et qui n’est pas toujours prise en considération par les entreprises : le hors-média qui instaure une relation différenciée avec les clients et prospects car elle permet de personnaliser le message qui leur seront délivrés. Parmi les outils hors médias, on retrouve par exemple, la distribution d’échantillons, les jeux concours ou encore les flyers. Pour un ciblage qui sera davantage grand public, vous avez :

1-Relations presse & relations publiques
Il peut être très utile, pour promouvoir sa marque, ses services et produits ou pour se faire connaître du grand public, de prendre contact avec des journalistes en leur envoyant des informations pertinentes sur l’activité et l’actualité de l’entreprise. Il peut s’agir d’un communiqué de presse ou même d’un dossier de presse directement accessibles en ligne, qu’ils pourront, s’ils le souhaitent, relayer sur leur support.

2. Supports locaux
Pour acquérir une notoriété locale, direction les sites des journaux locaux ainsi que les blogs et sites qui traitent de la région. Il est conseillé de se renseigner en amont sur la fréquentation des sites et sur la qualité de leur contenu afin de déterminer s’il est vraiment pertinent d’y investir du temps et de l’argent. Pourquoi ne pas envisager aussi de nouer
des partenariats avec d’autres entreprises de la région pour un échange de visibilité ? 

3. Réseaux sociaux
En France, plus d’un français sur 3 se connecte chaque jour à Facebook. C’est donc
un très bon outil pour développer sa présence en ligne et agréger une communauté qui sera par la suite fidélisée. De nombreuses entreprises, en complément de leur page Facebook, misent sur l’achat d’espace : un encart publicitaire sera ainsi adressé à la cible choisie. Idéal pour booster sa notoriété. D’autres réseaux sociaux permettent aussi à l’entreprise de se rapprocher de son public et de communiquer avec lui. LinkedIn, Viadeo, Pinterest, Instragram : selon l’activité et ses cibles, l’entreprise peut déployer des stratégies éditoriales et publicitaires sur ces différents réseaux sociaux. Mais attention toutes les pages doivent être régulièrement animées au risque, si ce n’est pas le cas, de donner une image négative
de l’entreprise. Des outils comme Hootsuit, facilitent ce travail d’animation.

4.Publicité digitale
Cette stratégie s’apparente beaucoup, dans ses principes et dans son fonctionnement, à la publicité traditionnelle dans la presse ou par affichage. Pour acheter de l’espace, il faut s’adresser à une régie publicitaire. C’est un média accessible et l’un des plus modulables pour communiquer.

5. Référencement
L'achat de liens sponsorisés sur les moteurs de recherche, également appelé « search marketing », constitue un des moyens privilégiés pour se faire connaître sur Internet. Les liens sponsorisés permettent de générer du trafic qualifié sur le site de l’entreprise et présentent un rapport efficacité-prix excellent par rapport à d'autres formes de publicité.

6. E-mailing
L'e-mailing peut être utilisé en prospection, pour attirer des internautes vers un site vitrine
ou vers un site e-commerce, ou pour se constituer une base de clients utilisable. Nettement moins cher que l’emailing papier, il souffre cependant d’un taux d'ouverture assez faible, variant entre 10 % et 30 % suivant la cible et l'heure d'envoi de l'emailing.

Pour aller plus loin :

Découvrez nos formations en ligne